Deux baleines à bosse observées au large d’Ostende

Les observations de baleines à bosse en mer du Nord sont de plus en plus fréquentes. Hier soir, deux individus nageaient au large d’Ostende.

2006845874_B977708526Z.1_20160129121235_000_GJB63DL6S.1-0Hier soir, deux baleines à bosse ont été observées au large de la côte belge. Les cétacés gigantesques nageaient très proches de la plage de Raversijde (Ostende). « C’est une chance qu’elles aient été situées dans cette zone et pas à Coxyde car là se concentrent des bancs de sable qui auraient pu causer leur échouage », indique le Pr Thierry Jauniaux, vétérinaire spécialiste des cétacés (ULg).

Entre-temps, plus aucune observation n’a été notifiée. Ni en Belgique ni dans le nord de la France. « Toutefois, à Sangatte (Pas-de-Calais), on a observé une baleine à bosse la semaine dernière, poursuit-il. On en voit de plus en plus souvent. Il y a 2 ou 3 ans, une baleine était même restée durant 3 semaines en face de Boulogne-sur-mer, effectuant des sauts hors de l’eau comme on peut en voir sous les tropiques. »

La mer du Nord riche en nourriture

Est-ce normal de croiser des baleines à bosse en mer du Nord ou sont-ce des animaux égarés, à l’instar des cachalots et de leur erreur fatale de navigation (cause des échouages massifs rencontrés depuis mi-janvier aux Pays-Bas, en Allemagne et en Angleterre )? « Selon certains scientifiques, observer des baleines à bosse chez nous est un signe positif : cela montre que leur population a augmenté depuis le moratoire interdisant la chasse à la baleine en 1986, explique le Pr Jauniaux. Elles ré-évolueraient d’une zone qu’elles avaient précédemment occupé. Pour preuve de leur présence passée, des ossements de baleines retrouvés dans le fond de la mer par des pêcheurs. »

C’est que la mer du Nord a la particularité d’être riche en nourriture. De quoi sustenter ces animaux à fanons qui se délectent de krill mais aussi de poissons. Un régime alimentaire composé essentiellement de krill n’est rencontré qu’en Antarctique.

Source :  lesoir.be (29.01.16)

(Merci à France F. pour l’article)

Norvège : des baleines à bosse dansent sous une aurore boréale

Ces images d’une rare beauté ont été tournées par le photographe norvégien Harald Albrigtsen au large de l’île de Kvaloya. L’homme a en effet filmé un groupe de baleines à bosse qui semble danser sous la lumière presque irréelle d’une aurore boréale. Magique !

Un peu de poésie dans ce monde de brutes. Le 6 octobre dernier, Harald Albrigtsen a eu la chance d’immortaliser ces images qui sont à couper le souffle. Devant son objectif, des baleines à bosse font des ronds dans l’eau et, au-dessus de leur tête, le ciel prend une couleur verte sous l’effet d’une aurore boréale. « Pendant mon périple, je suis tombé sur quelques baleines à bosses qui jouaient sous une aurore boréale. Je suis revenu, j’ai attendu plusieurs heures et elles sont revenues », se souvient le photographe.

Source : ladepeche.fr (12.10.15)

 

 

Une baleine à bosse retourne un kayak en Californie

ANIMAUX – Admirer des baleines dans leur milieu naturel est devenu l’une des attractions touristiques les plus courues en Amérique du nord. Pour autant, l’exercice n’est pas dénué de risques.

Alors que des kayakistes étaient venus observer un regroupement de baleines à bosse au large de Moss Landing, en Californie, l’une d’elles a sauté à proximité immédiate de l’une des embarcations qui emportait deux personnes. Dans la vidéo impressionnante que vous pouvez voir en haut de l’article, on peut ainsi la voir surgir brusquement des eaux, et faire tomber à l’eau le couple de kayakistes.

Les deux kayakistes étaient en pleine séance d’observation des baleines avec le tour opérateur Sanctuary Cruises, spécialisé dans cette activité.

Source : huffingtonpost.fr (15.09.15)

Absorbé par son smartphone, il manque une scène extraordinaire

Un photographe qui suivait une baleine a immortalisé une scène aussi cocasse que révélatrice de l’impact de la technologie sur la vie courante. Un homme, assis sur son bateau, le nez plongé dans son smartphone, ne voit pas la baleine à bosse qui frôle son embarcation.

Lever les yeux de son smartphone. La technologie, que l’on promène désormais dans sa poche, est supposée faciliter la communication entre les êtres, donner accès au monde depuis son écran, tout le temps et partout. Pourtant, être accro à son téléphone peut faire rater des moments de vie particulièrement saisissants.

Eric Smith, un photographe pour la chaîne américaine CBS, repère une baleine à bosse et son petit au large de Redondo Beach en Californie lors d’une sortie en mer en janvier. En bon professionnel, il entreprend de suivre l’animal pour le photographier. Arrivé suffisamment près du cétacé pour prendre des clichés, l’Américain mitraille la baleine, immortalisant « par accident » un jeune homme assis sur son voilier, les yeux rivés sur l’écran de son portable.

« Arrête d’écrire des SMS »

Le plaisancier ne remarque rien de la scène qui se déroule « sous ses yeux », car comme l’écrit Eric Smith en légende de la photo postée sur Instagram, «Hé mec ! Arrête d’écrire des SMS. Il y a une énorme baleine à bosse à 60 centimètres de ton bateau!». Pourtant, rien n’y fait, l’homme au smartphone ne se rend compte de rien et  manque cet instant féerique.

Eric Smith a par la suite raconté en détail à CBS « l’histoire » du cliché. «Une maman baleine était là avec son bébé (…), c’était fantastique. Et puis il y avait cet homme, il n’a jamais levé les yeux de son téléphone. Je connais ça, moi aussi je me plonge dans mon téléphone. Mais cela montre que nous avons des sérieux problèmes à régler de ce côté-là», analyse le photographe.

Ne pas jeter l’opprobe sur l’homme

En utilisant le « nous » Eric Smith ne pointe pas l’homme en particulier. Le photographe reconnait ne pas savoir à quoi était occupé le plaisancier sur son téléphone. Peut-être admirait-il des photos des deux baleines qu’il venait tout juste de prendre ?

Source : Direct Matin (06.02.10)
Auteur : Eric Smith

Norvège : deux pêcheurs se retrouvent face à six baleines

Leur bateau a été subitement entouré de six cétacés dans un fjord du nord de la Norvège.

Cétacés proches pour être impressionnants. Deux pêcheurs de harengs sont tombés nez à nez non pas avec une, mais six baleines, dans un fjord du nord de la Norvège, samedi 8 novembre.

Un ballet majestueux

Svein Aasjord et Trond Ivarsoy ont compris qu’ils se trouvaient au-dessus des cétacés lorsqu’ils ont aperçu le souffle des baleines sortant de l’eau, tout autour d’eux. En janvier, un Norvégien qui pratiquait le kayak dans les eaux proches du village de Gryllefjord dans l’île de Senja, s’est subitement retrouvé, lui aussi, face à une baleine à bosse.

Source : francetvinfo.fr (14.11.14)

 

 

Un naufragé survit en s’accrochant toute une nuit à une baleine à bosse

Baleine à bosse © Roberto Rinaldi

Baleine à bosse © Roberto Rinaldi

C’est une histoire incroyable qu’a vécue un pêcheur de Madagascar. Alors que sa pirogue avait chaviré au sud de Nosy Be, le naufragé a été miraculeusement sauvé par une baleine à bosse. L’homme a survécu en s’accrochant à l’aileron du cétacé pendant toute une nuit, selon L’Express de Madagascar.

Vendredi 23 mai, Mara Beanjara se trouvait avec deux autres pêcheurs dans une pirogue lorsque celle-ci a sombré au large d’Antsaravibe Nosy Be Helville. « La pirogue à voile de ses pêcheurs s’est cassée. À la tombée de la nuit, leur embarcation a fini sous les eaux » a expliqué le commandant de la compagnie territoriale de la gendarmerie de Nosy Be. Mara Beanjara a alors eu la chance d’apercevoir une baleine. « J’ai cru voir comme un monticule ou une sorte d’île fugitive. Tentant le tout pour le tout, je me suis approché. Lorsque je m’y étais accroché, il s’est mis à bouger. C’est alors que j’ai réalisé que j’étais tombé sur une baleine » raconte le rescapé. Une baleine à bosse à laquelle il va s’agripper pendant près de dix-huit heures.

Le marin a finalement été repêché par l’équipage d’un cargo côtier le samedi, vers midi. « Il s’en est sorti avec de graves écorchures à la jambe. Sitôt sur la terre ferme, il a été transporté à l’hôpital de Nosy Be. En plus de ses blessures, il était très épuisé » commente le commandant. De son côté, le naufragé raconte : « Cela a été un véritable cauchemar. A un moment, je pensais que je n’allais pas m’en sortir. Tantôt la baleine plongeait en profondeur, tantôt elle jouait à la surface avec des baleineaux de sa colonie. Fort heureusement, son aileron dorsal sortait la plupart du temps à la surface ».

Quant aux deux autres pêcheurs, Bandro et Tino, ils sont toujours portés disparus.

Source : LaDépêche.fr (30.05.2014)

Une baleine offre un étonnant spectacle à un bateau de pêcheurs

Une nouvelle vidéo, filmée par deux pêcheurs témoigne de leur rencontre exceptionnelle avec une baleine à bosse au large des côtes de Langara Island, au Canada.

 

Une baleine offre un étonnant spectacle à un bateau de pêcheurs par Gentside Découverte

Alors qu’ils étaient en mer, deux pêcheurs canadiens ont reçu la visite amicale d’une baleine à bosse et ce, pour leur plus grand plaisir. Une vidéo, filmée par l’un d’entre eux témoigne de cette curieuse rencontre riche en émotions. La séquence, diffusée sur internet par Kevin Egan, est désormais devenue virale et a été visionnée par des milliers d’internautes.

Dans un communiqué, le pêcheur a tenté de raconter ce qu’il a éprouvé à la vue de ce majestueux animal : « Les mots ne peuvent pas décrire la joie intense ressentie à la vue d’un spectacle aussi magnifique ». Il poursuit : « De telles expériences vous font sentir insignifiant par rapport au plus grandiose des animaux de la nature. J’ai vraiment ressenti une interaction intelligente avec cette baleine à bosse ».

Une drôle de chorégraphie

Les deux personnes étaient sur leur bateau en train de pêcher à la ligne au large des côtes de Langara Island, au Canada, lorsqu’elles ont aperçu l’animal. La baleine à bosse s’est approchée près de l’embarcation et s’est mise à nager à quelques mètres sous la surface de l’eau. Mais plus que nager, elle a commencé une sorte de chorégraphie, sortant tour à tour ses nageoires, tournant sur elle-même et émergeant plus ou moins de l’eau.

La rencontre impressionnante a été de courte durée mais elle a ravi les deux hommes qui n’ont pu s’empêcher de rire et sourire devant cette baleine qui semblait vouloir attirer leur attention. Au bout d’un moment, la baleine a poursuivi sa route le long du courant, permettant aux pêcheurs d’allumer le moteur de leur bateau et de s’éloigner.

Un géant des mers

La baleine à bosse est l’un des plus grands mammifères marins. A l’âge adulte, ces spécimens atteignent en moyenne 14 mètres de long pour un poids d’environ 25 tonnes. Malgré leurs mensurations impressionnantes, ces baleines peuvent réaliser de sauts spectaculaires hors de l’eau, causant de grosses éclaboussures en retombant dans les eaux. Ces cétacés sont un sujet privilégié pour le tourisme d’observation des baleines, qui rencontre de plus en plus de succès à travers le monde. Les baleines à bosse sont présentes dans les océans et les mers du monde entier.

 

Source : maxisciences.com (08.03.14)
Copyright © Gentside Découverte