Australie: Deux étudiants filment la naissance d’hippocampes sauvages

Clayton Manning et Meagan Abele, deux étudiants canadiens, observaient les fonds marins australiens avec une GoPro – dans le cadre de conservation de la faune et de la flore marines baptisé « Project SeaHorse » – lorsqu’ils ont assisté à un rare et beau moment, rapporte le Huffington Post : L’accouchement d’un hippocampe

.

« C’était surréaliste d’être témoin de cette scène »

« Je venais juste de finir de prendre ses mesures et un bébé est sorti de sa poche. Alors nous sommes restés et nous avons observé le père pendant un long moment », explique Clayton Manning. « C’était surréaliste d’être témoin de cette scène », confirme sa co-équipière.

A leur naissance, les bébés hippocampes ne mesurent que 5 millimètres en moyenne, et s’accrochent en général les uns aux autres, afin d’augmenter leurs chances de survie, relativement faibles, rappelle le Huffington Post.

Source : 20minutes.fr (24.12.15)

 

(Merci à Karine pour le lien vidéo)

Baleinothérapie…

Envie de vous faire un p’tit cadeau…pour l’été 2016 ?

Il reste des places sur le bateau pour notre séjour d’observation des cétacés en Méditerranée : du vendredi 8 Juillet 2016 au Vendredi 15 juillet 2016.

Alors inscrivez vous vite sur notre site en cliquant sur le lien suivant : Inscription

Bonnes fêtes de Noël à tous!

L’équipe Aqua Sciences.

Assemblée Générale 2015

image1
Pour la 3ème année, Aqua Sciences s’est réuni le vendredi 20 novembre 2015 à Saint Victor sur Loire.

 

19 adhérents de l’Association ont répondu présent pour faire le bilan d’une année particulièrement riche en actions et observations…
Aqua Sciences  continue sa route et de nouveaux projets nous attendent en 2016 !

 

Le lendemain, nous étions quelques uns à affronter les éléments lors d’une randonnée pédestre sur les bords de Loire…
image2
image3
Pour rappel : les inscriptions aux 2 semaines de Baleinothérapie, début juillet 2016, sont ouvertes. A ce jour, il reste encore quelques places mais ne tardez pas à vous inscrire…pour de nouvelles aventures marines !

 

337 baleines se sont échouées sur les côtes de la Patagonie chilienne

Plus de 300 baleines ont été trouvées mortes dans un fjord isolé de la Patagonie chilienne, à l’extrême sud du pays, ce qui pourrait constituer l’un des plus grand échouage de cétacés jamais constaté, ont annoncé mardi 1er décembre des chercheurs.

« C’était une vision apocalyptique. Je n’avais rien vu de semblable », a déclaré à l’AFP Vreni Häussermann, la directrice du centre scientifique Huinay, qui a participé à l’expédition ayant trouvé les baleines échouées. Ces chercheurs ont mis en place cette expédition après la découverte en avril d’une vingtaine de baleines d’une espèce protégée qui avaient été trouvées mortes dans cette région du Chili, à quelques 2000 km au sud de la capitale, Santiago.

337 baleines échouées au Chili | AFP

337 baleines échouées au Chili | AFP

Ces premières baleines appartenaient à l’espèce protégée « Sei », autrefois très prisée par la pêche et qui peut mesurer jusqu’à 16 mètres de long et peser 30 tonnes. Lors d’un vol de reconnaissance, réalisé en juin au-dessus de la zone par cette équipe de scientifiques, ils ont pu observer un nombre bien plus élevé de cétacés morts.

« Nous avons pu compter 337 baleines mortes, en incluant les cadavres et les squelettes », a déclaré Vreni Häussermann à l’AFP. Outre le survol, des photos aériennes et satellites ont été utilisées pour parvenir à ce total. « Il y a encore de nombreuses zones que nous n’avons pas pu atteindre, il est donc probable qu’il y ait davantage de baleines mortes », a ajouté Häussermann.

Aucune blessure apparente

L’endroit où ont été trouvées les baleines est un fjord très difficilement accessible. Les causes de ce phénomène d’échouage massif, qui pourrait être l’un des plus important jamais enregistré par des scientifiques, seront expliquées prochainement dans la revue National Geographic, qui a financé le survol.

Les scientifiques à l’origine de la découverte avaient souligné qu’aucune des baleines ne portait de traces de blessures, privilégiant la piste d’un excès d’algues ou d’un virus. Par ailleurs, une enquête des autorités chilienne après la découverte du mois d’avril avait écarté toute intervention humaine dans la mort des cétacés.

Cette trouvaille scientifique intervient alors que se tient en ce moment à Paris la COP21, la conférence mondiale sur le climat qui doit traiter notamment de l’importance des océans dans cette problématique.

 

Source : huffingtonpost.fr (02.12.15)

Observation de cétacés 2016 : Les inscriptions sont ouvertes !!!

C’est parti… les inscriptions aux sorties en mer pour l’observation de cétacés sont ouvertes : Cliquez ici pour accéder au détail et au formulaire d’inscription

globicéphale noir

Nous vous proposons 2 semaines :
(du vendredi au vendredi)

  • Du 1 au 8 juillet 2015
  • Du 8 au 15 juillet 2015

L’objectif est de finaliser les inscriptions et la réservation du bateau avant la fin d’année 2015 !