Adhésion 2018 – 2019

« Aqua Sciences » vous invite à nous rejoindre en 2018-2019 pour :

Le plaisir de recevoir et d’échanger de nouvelles informations sur le monde aquatique, les mammifères marins, l’environnement…via notre blog, facebook et twiter!

Mieux connaître le monde aquatique et se rendre à des rencontres, colloques, et conférences…

Participer à des actions de sensibilisation et protection de l’environnement…. (Nettoyage des rives de la Loire, par exemple)

Et aussi peut-être…vous inscrire à notre semaine d’observation des cétacés en Méditerranée saison 2019 !

Important : Pour les plongeurs, l’association « Aqua Sciences » propose aussi une formule Adhésion + Licence FFESSM + Assurance individuelle AXA Lafont (Tarifs AXA Lafont 2018-2019 non disponible)

L’équipe de « Aqua Sciences » vous remercie et vous souhaite une bonne rentrée 2018-2019 !

Si « Aqua Sciences » vous intéresse : cliquer sur ce lien pour accéder à notre bulletin d’adhésion…

J’aime la Loire propre 2018

A vos agendas !!!

Nous vous informons de l’opération “J’aime la Loire propre”….qui aura lieu le Samedi 3 Mars 2018!

Aqua Sciences participera à cet événement, c’est sûr !!!… mais nous n’avons pas arrêté le lieu exact. Après St Victor sur Loire, St Just St Rambert, il est possible que ce soit à Montbrison !!!

… nous vous tiendrons informé !!!

 

 

Rosaces sur sables : L’oeuvre d’un petit poisson pour séduire

Ce petit tetraodontidae japonais, plus communément appelé « poisson-ballon », est un véritable artiste. Afin d’attirer les femelles, il créé des œuvres d’art dans le sable à l’aide de ses nageoires, et les décore avec des coquillages. Pour éviter que le courant ne détruise sa création, il s’attèle à la tâche 24/24h et ne se repose jamais. Courageux n’est-ce pas ? Qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour draguer les filles…

Par : Sarah Vidal – 18.12.17
Source : positivd.fr

Ces extraordinaires poissons-lunes qui dévorent les méduses

Lundi 11 décembre 2017 – Les méduses envahissent-elles les océans ? Le débat fait rage parmi les scientifiques. Mais une nouvelle recherche vient enrichir la connaissance : une équipe a constaté au large des côtes françaises une surprenante abondance des poissons-lunes – les plus grands poissons existants, pesant couramment plus d’une tonne. Qui se nourriraient des stocks énormes de méduses, contribuant peut-être à rééquilibrer l’écosystème. C’est en tout cas l’occasion d’en savoir plus sur cet animal extraordinaire.

Poisson lune (mola mola) – Baleino 2015

Écouter ici :

 

La Science de l’environnement, dans « La Tête au carré », avec Reporterre, animé par Mathieu Vidard, avec Axel Villard, Hervé Kempf, et David Gremillet, directeur de recherche CNRS au Centre d’écologie, fonctionnelle et évolutive.

 

Poisson lune

Poisson lune (mola mola) – Baleino 2013

 

Complément d’infos : Article du CNRS

Photo : Radio Canada

 

 

Un pas en avant pour la protection du requin bleu de Méditerranée !

Bonne nouvelle pour le requin bleu : la Convention pour la Conservation des espèces Sauvages Migratrices (CMS) vient de classer le requin bleu dans son Annexe II ! Cela signifie que les 126 pays signataires doivent prendre les mesures nécessaires à sa protection, quelle que soit la région qu’il fréquente. C’est une excellente chose car cette espèce, hautement migratrice, franchit allègrement les frontières : seule une protection à l’échelle globale peut être efficace. Et notamment, à l’échelle de la Méditerranée.


Il était temps car le peau bleue vient d’être classé par l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) en 2016 « en danger critique d’extinction » en Méditerranée, soit au niveau de menace le plus élevé.

La population a chuté de 90 %

Parce que ce requin est l’un des plus prolifiques (30 petits en moyenne par portée), son déclin a été plus tardif que celui des autres espèces. Mais, il est bien réel : sur les 30 dernières années, la population de peau bleue a chuté de 80% à 90 %…

10 % des individus seulement sont en âge de se reproduire.

Pire, 90 % des requins pêchés sont des juvéniles, que ce soit en pêche professionnelle ou en pêche sportive. N’oublions pas, en effet, que les femelles ne se reproduisent pas avant la taille de 2,5 m ! Tout requin pêché de taille inférieure à 2,5 m est donc un juvénile… Si la pêche ne capture plus que des juvéniles, c’est parce que les adultes ont déjà disparu. Mais en capturant ces jeunes, elle ne leur laisse pas le temps de grandir pour assurer, à leur tour, le renouvellement de la population. Et le cercle vicieux du déclin s’accentue de façon vertigineuse…

Un grand pas en avant pour le peau bleue !

La décision de la CMS est donc un rayon de soleil dans le ciel sombre de l’avenir du requin bleu. C’est un premier grand pas en avant. D’autant plus qu’elle s’applique à tous les océans de la planète, car le requin bleu est partout menacé, même si c’est à un niveau moindre qu’en Méditerranée.

Une mesure qui doit être appliquée de toute urgence

Aux états riverains de la Méditerranée de prendre, au plus vite, les mesures en conséquence ! Il faut réduire drastiquement les captures, qui sont essentiellement le fait de la pêche au thon et à l’espadon. Les engins concernés sont les longlines (immenses lignes de surface munies d’hameçons) mais aussi les filets dérivants qui, bien que interdits, sont encore utilisés dans certaines régions.

En bleu les états méditerranéens membres de la Convention pour la Conservation des espèces Sauvages Migratrices.

Pêche interdite pour l’ange de mer et la guitare commune

Autre bonne nouvelle : la CMS demande la protection totale pour 2 autres espèces de Méditerranée qu’elle vient de classer en Annexe I. Désormais, les Etats Méditerranéens doivent interdire leur pêche. Il s’agit de l’ange de mer, lui aussi  « en danger critique d’extinction » et dont les populations sont quasiment décimées en Méditerranée, ainsi que de la guitare commune, classée « en danger d’extinction », que l’on peut encore observer sur les rives Sud et Est de la Méditerranée.

Source : Longitude 181 (02.12.2017)

Et de 5… !!

La 5ème Assemblée Générale d’Aqua Sciences a eu lieu Vendredi 24 Novembre 2017 à Saint Victor sur Loire.

Nous étions 11 adhérents rassemblés pour faire le bilan de cette année 2017 riche en évènements divers et variés en lien avec le milieu aquatique et exposer les projets à venir pour 2018…

Après cette présentation, nous avons partagé un moment convivial autour un buffet froid.

Merci encore à toutes les personnes qui adhèrent à notre petite association et aussi à notre hôte pour cette soirée bien sympathique !

L’équipe d’Aqua Sciences

 

 

Inscription observation des cétacés 2018

Les inscriptions pour les semaines d’observations des cétacés 2018 (baleinothérapie) sont ouvertes.

  • Les 2 sorties se dérouleront du 13 au 20 juillet 2018 et du 20 au 27 juillet 2018.
  • Le week-end de préparation est prévu les 9 et 10 juin 2018
  • Le prix de la semaine est de 660€.

Pour plus d’informations et pour vous inscrire : cliquer ici

Inscrivez-vous rapidement !!!