Ségolène Royal suspend un projet pétrolier en Méditerranée

Le gouvernement français a gelé un projet de centre d’expertise et d’essai en mer profonde destiné à l’industrie pétrolière qui devait être implanté en Méditerranée au coeur du périmètre protégé Pélagos, un sanctuaire international pour les cétacés.

Dauphin Bleu & Blanc -  © Aqua Sciences

Dauphin Bleu & Blanc – © Aqua Sciences

Son objectif est de permettre à l’industrie pétrolière et minière de tester en condition réelle les équipements offshore pour faciliter les « efforts de recherche et de développement dans le domaine des technologies sous-marines en grands fonds », comme le précise l’enquête publique qui vient de s’achever.

Dans un courrier adressé mardi au préfet du Var, la ministre de l’Ecologie, Ségolène Royal, dit avoir chargé le Conseil général de l’environnement et du développement durable « d’étudier un autre lieu d’implantation » et, dans l’attente de ses conclusions, « de ne pas poursuivre la procédure d’autorisation ».

Ce projet de 13 millions d’euros, financé à hauteur de 35% par des fonds publics à travers le Pôle Mer PACA et la Caisse des dépôts et Consignations, a provoqué la colère des écologistes et des élus locaux.

Le conseil municipal de Hyères, commune censée accueillir le site, a voté lundi une motion de défiance pour dénoncer un « projet opaque ». Les élus d’Europe Ecologie-Les Verts (EELV) refusent pour leur part un projet qui « ne répond pas aux exigences actuelles de refonte du modèle énergétique et à la nécessaire mise en place de la transition écologique ».

SANCTUAIRE PÉLAGOS

Les plates-formes devaient être déposées dans le canyon des Stoechades, au nord-est de l’Ile du Levant. La première devait se situer dans les eaux territoriales et la seconde, plus au large, en dehors des eaux territoriales mais dans la Zone économique exclusive (ZEE) où l’Etat exerce des droits souverains en matière d’exploration et d’usage des ressources.

Un poste de contrôle, implanté sur la partie militaire du Centre d’essai et de lancement des missiles de la Direction générale de l’Armement (DGA), sur l’Ile du Levant, devait compléter le dispositif.

« L’augmentation constante des profondeurs d’exploitation et d’observation du milieu sous-marin rend pertinent l’existence d’un site d’essais grands fonds proposant des services complets à un coût très compétitif », détaillait Abyssea dans un document.

L’entreprise basée à la Seyne-sur-mer (Var) estime que l’offshore profond représentera en 2015 un marché de 10 millions de barils/jour, soit 10% de la production mondiale.

Sélectionnée en 2010 dans le cadre d’un appel à projets du Fonds Unique Interministériel (FUI), elle a choisi le site du Levant pour la profondeur des fonds marins au large de Toulon et la météorologie clémente du sud de la France.

Mais le projet est implanté en limite du Parc national marin de Port-Cros et au coeur de Pélagos, un espace maritime de 87.500 km² dédié à la protection des mammifères marins.

On y recense plus de 8.500 espèces animales macroscopiques, qui représentent entre 4% et 18% des espèces marines mondiales.

« Une biodiversité remarquable qui risque d’être mise à mal par le projet Abyssea », explique la députée européenne Michèle Rivasi (EELV). « La Méditerranée reste une mer hyper fragile, on doit fermer la porte aux tentations de forage qui pourraient ressurgir avec ce type de projet expérimental. »

L’installation de la première plate-forme est prévue au printemps 2016, la seconde serait installée en automne 2018.

(Edité par Yves Clarisse)
Source : capital.fr (10.12.14)

 

Livre photographique PELAGOS

Toute l’équipe de « Regard du Vivant » a le plaisir de vous annoncer la prochaine parution du livre photographique et de l’exposition aux éditions Regard du Vivant: PELAGOS, voyage naturaliste au large de la Méditerranée

pelagos.

Vous pourrez en avant première découvrir des extraits sur le nouveau site internet:
                                    www.projet-pelagos.com

Une aventure qui a débuté il y a 12 ans déjà alors que nous partions pour la première fois à 100 km au large du Golfe du Lion pour observer des rorquals communs et des dauphins bleus et blancs. Depuis, nous organisons les sorties naturaliste en mer ouvertes à tous que vous connaissez au départ de Sanary-sur-Mer ou de La Grande-Motte.

En 2008, fort de ces expériences du large et de l’envie de découvrir ces animaux sous l’eau, nous plongeons en apnée avec du matériel photographique. Depuis, nous avons réalisé de nombreuses missions sur les côtes françaises de la Méditerranée, en Italie et en Grèce pour rassembler ce témoignage photographique. La plume éclairée de Jean-Michel Bompar nous vaut une approche très ludique mais aussi rigoureusement scientifique de cet univers pélagique jusqu’alors mystérieux.

Pour aider la parution de l’ouvrage, nous vous proposons de commander dès à présent l’ouvrage en souscription au prix exceptionnel de 29 € (au lieu de 39 €, prix public à la parution), la parution étant prévue début juin 2013. Le bon de souscription est en pièce jointe ou à télécharger sur le site internet.

Frédéric LARREY & Thomas ROGER, les photographes
www.regard-du-vivant.fr
info@regard-du-vivant.fr